• Souvenirs d'ailleurs 1

    Jeudi 28 juillet 2011 

    À 10h30 pluie intermittente

    18° bise fraîchissante 21kmh


     

     

    L’été ne veut vraiment pas s’installer, d’ici à que je regrette d’être encore là il n’y a qu’un pas… ben non, je ne le franchirais pas, pas encore...  Retournons donc dans mes


    « Souvenirs d’ailleurs »  bis 1

     

    Tiens, il fait jour, je ne suis plus au sous-sol.
    Quelqu’un me parle, je suis dans une chambre, il y a un deuxième lit, celui qui me parle est assis sur le bord de ce lit.
    Que dit-il ? Quelle langue parle t-il ?  Qui est-ce ? 
    Une ombre blanche passe. une infirmière, c’est donc cela, je suis à l’hôpital !
    Je ferme les yeux, il y a trop de soleil.
    Ne pas dormir, sinon ils vont me remettre au sous-sol...
    J’ai tellement sommeil...
     
    *   *   *      
     
    Il fait nuit, tout est noir...
    Je crois que je suis au lit, c’est vrai, je suis à l’hôpital.
    J’étouffe... je n’arrive pas à respirer... où est l’interrupteur ?  Je jeux allumer la lumière...
    Je lève le bras, je n’arrive pas à le tendre, je touche quelque chose... le plafond ?
    Non, cela semble être en bois... je tâte à gauche... à droite...  c’est la même chose. Je suis enfermé ! Où ?  Dans quoi ?  
    Je frappe sur la planche au-dessus de mon visage, ça résonne, comme dans une grande salle. Dans ma tête il y a comme un écho, personne ne vient malgré ce boucan...
    J’étouffe...  je transpire...  au secours !
    Personne... au secours ! ! !
    Le bouton de la sonnette... je suis sauvé !  J’appuie...
    Il fait chaud, la porte s’ouvre, la lumière... je ne suis plus enfermé...
     La garde de nuit... sauvez-moi !
    Ouff ! Un docteur, on verra demain... 
    J’ai chaud, ouvrez la fenêtre, t’étouffe...
    Je suis fatigué...
    J’ai sommeil...
    Dormir...
     
    *   *   *
     
    C’est la nuit, je suis dans mon lit, à la maison.
    J’ai besoin d’aller aux toilettes. Je me lève, vais aux WC, je veux retourner au lit...  que se passe-t-il ? Je ne tiens plus debout, tout tourne, une armée de fourmis grimpe le long de ma jambe droite, le long du bras, elles arrivent à l’épaule, elles me tirent au sol,  je tombe, doucement...  les fourmis atténuent ma chute. Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Relèves-toi donc ! Je n’y arrive pas, je ne sais plus comment on fait pour se relever... Ma jambe droite ne m’obéit plus, le bras droit non plus.
    Il ne faut pas que je reste ici, parterre, je dois retourner au lit, mais comment ?
    Si Christiane me trouve au sol elle va se trouver mal. J’essaye de me traîner dans ma chambre, je m’agrippe à quelque chose, ça cède, ça fait du bruit...
    Voilà Christiane, elle dit quelque chose, elle tombe...
    Je dois rester éveillé sinon on est foutu...
    Quelqu’un me parle, me demande mon nom, ma date de naissance.
    Je suis couché, ça tangue, je suis attaché sur un lit, je vois des lumières qui défilent derrière les vitres, je suis dans une voiture, une ambulance...
    Est-ce qu’il y a la sirène qui fonctionne ? Je me le demande, ou je le demande ?
    On m’amène à l’hôpital !
     
    *   *   *
     
    Le téléphone sonne, mon voisin de chambre me passe l’écouteur, il dit que l’on me demande.
    - Allo, Junker...
    - Hei, Schaffrian. Hélène...
    C’est le premier coup de fil depuis que je suis revenu !
    Pas facile de parler à quelqu`un que l’on ne voit pas, je ne trouve pas les mots, je veux faire saluer mes amis du Burgenland, je ne trouve pas les prénoms, je fais donc saluer „tout le monde“. 
    Je suis en nage, l’écouteur pèse une tonne, mais je suis heureux, je sais téléphoner.
    Cela fait du bien de savoir que là-bas, très loin, au pays des vacances, ils pensent à moi. 
    Les reverrais-je un jour ?
     
    Encore un téléphone. 
    Le patron. Il me dit de bien me soigner, de ne pas me faire de soucis, le plus important était de guérir, tout le reste ne comptait pas.
    Il viendra me dire bonjour dès qu’il trouve un moment.
    C’est vrai, avant je travaillais...
    Il y a longtemps. c’est loin...
     

     

    Avant le travail     Après le travail

      


    « C'est quoi l'hémorragie cérébrale ? Souvenirs d'ailleurs (2) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :