• Fukushima : nouveau rapport

    Jeudi  26 juillet 2012 

    à 9h j'ai 24° sur mon balcon 

    Aucun nuage n'est visible par ma fenêtre

     

     

    Fukushima : nouveau rapport

    Fukushima 1 Jahr nachher, alles geht gut

    -   Ich bin in super Form !

     

     

     

    Fukushima: un nouveau rapport fustige l'aveuglement des autorités japonaises  

    Par Tomohiro Ohsumi dans leParisien.fr 

     

    Un nouveau rapport officiel a sévèrement mis en cause le gouvernement japonais et la compagnie Tepco dans l'accident de Fukushima, fustigeant leur aveuglement face aux risques et leurs erreurs dans la gestion de la catastrophe. Commandé par le gouvernement lui-même à un comité comprenant des ingénieurs, des chercheurs, des juristes et des journalistes, ce rapport accablant de 450 pages a été publié au moment où le pays s'interroge sur l'avenir d'une filière nucléaire qui suscite de plus en plus d'hostilité dans la population.

    "Le problème principal provient du fait que les compagnies d'électricité, dont Tepco, et le gouvernement n'ont pas perçu la réalité du danger, car ils croyaient au mythe de la sécurité nucléaire au nom duquel un accident grave ne peut se produire dans notre pays", ont souligné les membres de la commission d'enquête. Ils ont rendu lundi leurs conclusions à l'issue d'entretiens avec 772 personnes impliquées avant ou pendant l'accident, dont le Premier ministreNaoto Kan, en fonction lors de la catastrophe qui a commencé le 11 mars 2011 à la centrale Fukushima-Daichi (nord-est du Japon).

    Tout danger ne peut être écarté

    Non seulement les autorités et Tepco n'ont pas pris de mesures suffisantes pour empêcher cet accident nucléaire, après un séisme de magnitude 9 et un tsunami géant qui a submergé les installations, mais leur gestion de la catastrophe a laissé à désirer, d'après le rapport gouvernemental. Celui-ci a pointé chez Tepco "une gestion de crise déficiente, une structure organisationnelle peu adaptée aux situations d'urgence et une formation insuffisante du personnel en cas d'accident grave". Les experts ont espéré que la compagnie "réformerait en profondeur ses systèmes de formation afin d'améliorer la capacité de son personnel à lutter contre l'accident", toujours en cours.

    Seize mois après le début du désastre, les émissions radioactives sont infiniment plus faibles qu'à la mi-mars 2011 et des systèmes de refroidissement en circuit fermé ont pu être remis en place sur les réacteurs. Mais tout danger ne peut-être complètement écarté, les installations restant fragiles après les explosions qui ont frappé les bâtiments au début de la crise. De fréquents tremblements de terre continuent de secouer la région de Fukushima.

    Fukushima : nouveau rapport 

    Le rapport accuse en outre Tepco de traîner les pieds "pour identifier les causes de l'accident", ce qui empêche l'industrie nucléaire nippone d'en tirer les conclusions adéquates. Tepco continue de prétendre que la puissance du séisme et l'ampleur du tsunami dans le nord-est avaient dépassé toutes les prévisions et n'avaient donc pu être envisagées. Le rapport critique par ailleurs les interventions directes de l'ancien Premier ministre Naoto Kan dans la gestion opérationnelle de l'accident. "Son intervention directe a fait plus de mal que de bien, car cela a pu entretenir la confusion, empêcher de prendre des décisions importantes et entraîner des jugements erronés", souligne-t-il.

    "Un désastre créé par l'homme" (rapport)

    Un autre rapport officiel, commandé par le Parlement et publié le 5 juillet, avait déjà fustigé l'attitude des autorités, jugeant que la catastrophe avait été "un désastre créé par l'homme", et non pas simplement provoqué par le séisme et le tsunami.

     

    Fukushima : nouveau rapport

     

    L'accident de Fukushima, le pire du secteur depuis celui de Tchernobyl (Ukraine) en 1986, a provoqué d'importantes émissions radioactives dans l'air, les eaux et les sols de la région de la centrale, située à 220 km au nord-est de Tokyo. Une centaine de milliers de personnes ont dû évacuer leur domicile. La quasi-totalité des 50 réacteurs du Japon sont actuellement à l'arrêt, soit à cause d'un séisme passé, soit en raison de nouvelles exigences de sécurité qui nécessitent des travaux de consolidation des centrales.

    Seuls deux réacteurs ont été redémarrés dans la centrale d'Oi (dans le centre du pays), en juillet, grâce au feu vert donné par l'actuel Premier ministre, Yoshihiko Noda, et malgré l'hostilité d'une frange de la population. Fait exceptionnel au Japon, des manifestations drainant des dizaines de milliers de personnes ont été organisées ces dernières semaines à Tokyo contre l'énergie nucléaire.

     

     

     

     

     

    Donnerstag, 26. Juli 2012 

     24h habe ich 19° auf meinem Balkon 

    keine Wolke ist aus meinem Fenster sichtbar…  

     

     

     

     

    Fukushima: ein neuer Rapport geisselt die Blindheit der japanischen Autoritäten

    Von Tomohiro Ohsumi in leParisien.fr  übersetzt von Erwin 

     

    Ein neuer offizieller Rapport hat die japanische Regierung  und die Gesellschaft Tepco im Unfall von Fukushima wegen ihrer Blindheit gegenüber der Risiken und den Fehler in der Verwaltung der Katastrophe gegeisselt. Dieser Rapport wurde von der Regierung selber bei einem Komitee von Ingenieuren, Forschern, Juristen und Journalisten angefordert. Dieser erdrückende Rapport von 450 Seiten wurde in dem Moment veröffentlicht wo das Land sich die Frage über die Zukunft der Atomkraft stellt, Frage die in der Bevölkerung immer mehr Feindseligkeit  hervorruft.  

    "Das Hauptproblem besteht darin, dass die Elektrizitätsgesellschaften, worunter die Tepco und die Regierung, die Tatsache der Gefahren nicht gespürt haben, sie glaubten an das Mytho der atomischen Sicherheit laut welchem ein schwerwiegender Unfall in unserem Lande nicht vorkommen kann", haben die Mitglieder der Untersuchungskommission unterstrichen. Sie haben am Montag, nach Unterhaltungen mit 772, während oder nach dem Unglück betroffenen Personen, worunter der Premierminister Naoto Kann, der zur Zeit des Unfalls der am 11. März 2011 in der Zentrale Fukushima-Daiuchi Nordosten Japans begann,  im Amt war, ihre  Schlussfolgerungen bekannt gegeben. Alle Gefahren können nicht zur Seite geschoben werden. Nicht nur haben die Regierung und die Tepco nicht genügend Massnahmen getroffen um diesen Atomunfall, nach einem Erdbeben der Grössenklasse 9 und dem Riesentsunami der die Installationen überflutet hatte zu verhindern, sondern ihre Verwaltung der Katastrophe liess vieles vermissen, sagt der Regierungsrapport. Er sagt auch, dass bei Tepco "die Krisenverwaltung zu schwach und der Dringlichkeit der Lage  nicht angepasst waren und dass das Personal nicht genügend für ernste Fälle ausgebildet war". Die Experten hatten gehofft, dass die Gesellschaft  "das System der Bildung tiefgehend reformieren würde um die Tüchtigkeit des Personals im Kampf gegen Unfälle zu verbessern", was aber immer noch im Tun ist.  

    Sechzehn Monate nach Beginn des Desasters sind die radioaktiven Ausstrahlungen nur unendlich weniger stark als Mitte März 2011 und die Kühlungssysteme in geschlossenem Kreis konnten auf den Reaktoren wieder in Funktion genommen werden. Jede Gefahr ist aber immer noch nichgt gebannt, die Installationen bleiben schwach und empfindlich nach den Explosionen welche die Gebäude zu Beginn der Krioese getroffen haben. Die Gegend von Fukushima wird weiterhin regelmäsig durch Erdbeben erschüttert.

    Der Rapport beklagt die Tepco dass Sie nicht pressiert "um die Ursachen des Unfalls zu idenbtifizieren", was die japanische Atomindustrie verhindert adäquate Schlüsse zu ziehen. Tepco behauptet weiterhin, dass die Kraft des Erdbebens und die Ausmasse des Tsunami im Nord-Osten alle Erwartungen überstiegen haben und somit nicht in Betracht gezogen werden konnten. Der Rapport kritisiert des weiteren, die direkte Intervention des ehemaligen Premiers Naoto Kan in die operationelle Verwaltung des Unfalls. Sein Eingreifen hat mehr geschadet als genützt, hat die Verwirrung unterhalten, was verhinderte, dass wichtige Entscheidungen getroffen werden konnten und  hat irrtümliche Entscheidungen nach sich zog", untersreicht er.

    "Ein Desaster vom Menschen geschaffen" (Rapport)

     

    Fukushima : nouveau rapport

     

    Ein anderer offizieller Rapport, vom Parlament betellt und am 5. Juli veröffentlicht, hatte das Verhalten der Autorität gegeisselt und beurteilte , dass die "Katastrophe vom Menschen geschaffen wurde", und nicht  einfach durch das Erdbeben und dem Tsunami hervorgerufen.

    Das Unglück von Fukushima, das schlimmste in diesem Sektor seit demjenigen von Tchernobyl (Ukraine) 1986, hat bedeutende Ausstrahlungen erzeugt, in der Luft, im Wasser und im Boden des Gebietes der Zentrale, 220 km im Nord-Osten von Tokyo. Hundertausend Personen mussten ihr Domizil verlassen. Praktisch alle 50 japanischen Reaktoren sind momentan abgestellt,  entweder wegen einem Erdbeben oder wegen den neuen Sicherheits-bestimmungen welche Konsolidierungsarbeiten vorschreiben in den Zentralen vorschreiben.

    Nur zwei Reaktore sind im Juli, dank des grünen Lichtes des gegenwärtigen Premiers Yoshihiko Noda, wieder in Betrieb genommen worden, in der Zentrale von Oi (im Zentrum des Landes), und trotz der Feindseligkeit eines Teils der Bevölkerung. Für Japan ungewohnte Manifestationen von zehntausenden von Personen wurden in den letzten Wochen in Tokio gegen die Atomenergie organisiert.

     

    Après le prochain accident nous serons contre la force atomique! 

     

    « Vacances "requinquantes" 2012Fête nationale Suisse »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Juillet 2012 à 12:02

    oui et c'est pas fini,les hommes sont fou

    moi je me fais du soucis pour ces gens

    et nous nous dependons de cela***il y a eu la central du bugey qui a eu des fuites et bien d'autre et c'est jamais grave pour eux!!!!!!

     

     

    2
    Vendredi 27 Juillet 2012 à 11:04

    Bonjour Eerwin

     

    j'aime ausi bien ton humour merci de ta visite sur mon blog en hibernation depuis un bon bout de temps

     

    pas un nuage pareil sur la douce Belgique un peu beaucoup chaud comme on dit

     

    je te souhaite un très bon week-end

    amitié

    http://nays.skynetblogs.be/

     

    3
    Samedi 28 Juillet 2012 à 02:13

    Coucou Erwin

    un peu de retour sur le net

    l'argent passera toujours avant l'homme triste réalité !

    Nous avons passés de superbes vacances!

    Le soleil La mer La musique Les amis etc......

    que demander de plus !

    4
    cathou35 Profil de cathou35
    Samedi 28 Juillet 2012 à 09:34

    Juste pour te souhaiter un bon week end pas trop chaud quand même et sans orages! pour l'instant nous y avons échappé!! mais j'avoir qu'un peu de fraicheur me conviendrait mieux!! jamais contents!! hi hi BiZouilles.

    5
    Samedi 28 Juillet 2012 à 15:17

    petit coucou pour te souhaiter un très bon week-end me voilà de retour à versailles de gros bizzzous

    6
    Dimanche 29 Juillet 2012 à 10:55

    Un bon WK à toi

    je court vite me préparer petite balade entre amis à BXL

    a++++++

    belle journée à toi

    7
    Mardi 31 Juillet 2012 à 15:36

    Aurons-nous un jour la vérité? On nous cache bien des choses! Je trouve cela inadmissible... Mais que faire?

    On se moque bien de nous...

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :