• Austérité

    Jeudi 12 janvier 2012 

     il est 14h30 et sur mon balcon j'ai 20° faut dire que le soleil tape tout autour...

      

     

     AUSTÉRITÉ - TEMPÉRANCE

     

    Le 13 décembre dernier était la journée de mobilisation en France contre le plan d'austérité de Fillon et Sarkozy. A cinq mois de l'élection présidentielle, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dans tout le pays pour protester contre ce plan, perçu comme "injuste", c'est peu de monde sur le plan national… Vous, les amis français vous me surprendrez toujours… 

     Á ce sujet je me permets de copier un article de Le Post , auquel j'ai ajouté quelques dessins pour le rendre moins AUSTÈRE.   

    Exceptionnellement je ne ferais pas d'autres commentaires, sauf peut-être de donner un synonyme en plus de ceux que j'énumère ici,  ce serait : Racket d'État  

     

    AUSTÉRITÉ : abstinence, gravité, sévérité, ascèse, jansénisme, simplicité, dépouillement, rigorisme, sobriété, dureté, rudesse, stoïcisme, froideur, sécheresse 

     

    TEMPÉRANCE : Parcimonie, modération, sobriété, mesure, pondération, réserve, calme, retenue, prudence, austérité, simplicité, abstinence, maîtrise, chasteté, continence, discrétion, sagesse.

     

     

     

    Publié le 23.12.2011 dans     

     

     

    Le plan d'austérité Fillon-Sarkozy : le racket d'État

    16/11/2011 à 14h33 par LE LIBERATEUR  

     

    Fillon a promis "un des budgets les plus rigoureux depuis 1945". Il faut faire la part de la vantardise électoraliste dans cette déclaration, mais les mesurs d'austérité qui viennent d'être annoncées s'ajoutent à toutes celles déjà en cours. Relèvement du taux de la TVA de 5,5% à 7%. Même si Fillon jure que cela ne concerne pas les produits de première nécessité, c'est une baisse du pouvoir d'achat. Gel de la revalorisation des prestations sociales. Dépenses d'assurance maladie freinées, Mise en place avancée de lâge légal de départ à la retraite à 62 ans. Toutes ces mesures visent à vider encore plus les poches des classes populaires pour rétablir l'équilibre du budget de l'État, mis à mal par les cadeaux faits aux banquiers et aux groupes capitalistes.  

    Tout le monde sait que ce n'est pas fini. Si l'approche des élections modère un peu leur ardeur à nous faire les poches, ils le font quand même et ils le feront bien plus encore après les élections.

    Car ils peuvent faire pire. Regardons ce qui se passe en Grèce. Ils prétendent que, si l'euro est en crise, c'est que les Grecs vivaient au-dessus de leurs moyens ! C'est certainement vrai pour quelques milliardaires de ce pays et pour des dignitaires qui arrondissent leurs fins de mois par la corruption. Mais c'est un mensonge grossier pour tous ceux qui vivent de leur travail.

     

     

     

     

     

    Et pourtant, c'est sur leur dos que les dirigeants grecs et, derrière eux, leurs donneurs d'ordres Sarkozy et Merkel veulent réaliser des économies, pour dégager les sommes à rembourser aux banques qui ont prêté à l'État grec en pratiquant des intérêts usuraires. En quelques mois, les salaires ont été baissés de 20 % au bas mot, les retraites amputées, des milliers d'agents de l'État ont vu leur emploi supprimé, pendant que tout ce qui pouvait être considéré comme rentable dans les services publics était vendu à l'encan.

    Tout le monde dit que l'Italie est déjà sur le même chemin que la Grèce. Demain, ce sera le tour de la France.

    Alors, ne nous faisons pas d'illusions : ils continueront et aggraveront les coups contre les classes populaires. Ils commencent déjà à nous dire ce qu'ils répètent à propos de la Grèce : “ Nous vivons au-dessus de nos moyens. ”

    Vivent-ils au-dessus de leurs moyens, les travailleurs payés au smic, les retraités à 600 euros par mois, ceux que les grandes entreprises ont jetés à la porte et qui ont de moins en moins de chances de sortir du chômage ?

    Derrière les mensonges et la propagande, la classe capitaliste aggrave sa guerre de classe contre le monde du travail.

    Malgré leurs rencontres de plus en plus fréquentes, les chefs d'État réunis dans de grands cirques médiatiques sont totalement incapables de maîtriser la crise financière. Ils se contentent de répéter qu'il faut “ donner des gages aux marchés financiers ”. Mais ces marchés financiers, c'est une douzaine de grandes banques qui spéculent avec l'argent des grands groupes capitalistes. De ces grands groupes capitalistes qui croulent sous les profits, qu'ils n'investissent pas dans l'activité productive, dans la création d'emplois, et préfèrent mettre leurs réserves à la disposition des banques, car les opérations financières rapportent plus que la production.

    Même pour accroître leurs profits par l'exploitation, il faudrait que les capitalistes augmentent le nombre des exploités, et donc qu'ils embauchent. Ils ne le font pas. C'est de plus en plus l'État qui est mis à contribution pour compléter leurs profits.

    Voilà pourquoi l'État prélève de plus en plus d'argent sur les salariés et, plus généralement, sur toutes les classes laborieuses. 

     

     

     

     

     

     

          

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Jeu très conLes mystérieuses statues de l'île de Pâques »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Janvier 2012 à 11:12

    Coucou Erwin, il est 11 heures, je suis enfin arrivée à finir mon billet. Il est installé. Très instructif ton billet, c'est le reflet de La France à ce jour.
    Ca tourne à la dérision, au lieu de s'envoyer des piques, ils feraient mieux de travailler sur leur plan politique. Nous regardons toutes les émissions poliques ; ça ressemble à
    Clochemerle....! Je te souhaite un bon week-end en famille et aussitôt que je serais en "maison de convalescence soit Mercredi 18/01", je te donne de mes nouvelles.
    Bises. Monique.


      

    2
    Samedi 14 Janvier 2012 à 09:48

    EN BELGIQUE CE N'EST PAS MIEUX

    NOUS SOMMES DIRIGES PAR DES CRABES ET DES VOLEURS !

    Je sais c'est hard mais c'est réellement ma pensée

     

    bonne journée à toi mon ami

    a+++

    3
    Mercredi 18 Janvier 2012 à 20:50

    bonjour Erwin....alors que deviens-tu depuis les fêtes  un peu vaseux..??? ou tout a bien passé , pas trop de chocolat ;.?? pas bon !!! bien ton article , je suis allee avant de venir de ce coté  sur ton autre blog "pourquoi pas" ...de bons articles ...c'est devenu ta passion ..c'est bien et madame va bien .?  quel temps vois-tu par ta fenêtre ..? chez , pas besoin de fenêtre pour savoir quel temps il fait , dans la cuisine il y a un dôme , ça fait assez de bruit dessus .....la tempête que nous avons eu  a fait assez de dégats   et pas d'internet , il arrive encore que de temps en temps nous n'avons pas le net , c'est ennuyeux mais on fait avec ....pas le choix mais ça fait perdre du temps pour les billets et pour rendre visite aux amis (es) ..passe mon amiErwin une bonne soirée ...

    une bonne journée pour ce jeudi ...à bientôt         bises       ghislaine

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :